Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 12:14
L'affrontement se révéla épique et grand et majestueux comme un match de Coupe de Monde de Rugby, mais plutôt le genre indécis et tendu style France - Pays de Galles que ravageur et rapide comme Nouvelle-Zélande - Australie. On avt beau se taper sur la gueule, impossible de prendre durablement et largement l'avantage. A ce sujet, voici un témoignage de notre reporter de guerre, envoyé spécial sur l'Olympe, Hésiode :



Depuis longtemps luttaient, souffrant une douloureuse peine,
Et s'affrontant les uns les autres dans de violents combats,
Les dieux Titans contre ceux que Cronos avait engendrés ;
Les uns, les nobles Titans, étaient au sommet de l'Othrys,
Et les autres, les dieux dispensateurs de biens, sur l'Olympe,
Les fils que Rhéa aux beaux cheveux eut du lit de Cronos.
Ils avaient les uns pour les autres une douloureuse haine
Et combattaient sans interruption depuis dix années pleines ;
La dure lutte ne se terminait pas : aucune issue
Pour personne, et la guerre ne profitait à aucun camp.

(on ne critique pas la traduction car c'est moi qui l'ai faite)

 

1073825536.jpg[Cette superbe photo de guerre montrant un Titan atterré nous est fournie par ce site.]

En clair, les amis, votre guéguerre, ça n'avance pas. 10 ans durant, les deux camps se sont affrontés et ça n'a rien donné. Tout désemparés, les Olympiens vont voir Mamie Gaïa qui leur dit :

"Hmmm... mes petits-fils, si vous gagnez ce sera avec l'aide de mes fils..."

"Quésaco ses fils ? On est en train de se battre contre eux !" fut la première réaction des Olympiens. Jusqu'à ce que, farfouillant la généalogie, ils se souviennent de l'existence des Cyclopes et des Hécatonchires, les 6 autres enfants de Gaïa et d'Ouranos, qui n'avaient pas été libérés des profondeurs de la Terre, contrairement aux Titans, et que Cronos avait refusé de sortir de leur trou.

 

Pendant qu'on envoyait deux ou trois Olympiens entamer des pourparlers avec ces Cyclopes et ces Hécatonchires, voilà que de nouveaux alliés se présentent. Viennent frapper à la porte de l'Olympe deux déesses, et non des moindres.

En premier voici STYX, la fille d'Okéanos, la déesse du fleuve du même nom (le Styx) dans les Enfers. Groupie de Zeus depuis le premier jour, elle veut absolument suivre le groupe des Olympians Gods partout où ils iront. Et surtout, elle amène ses quatre marmots, c'est-à-dire Zèle, Victoire, Force et Puissance. Evidemment, les Olympiens trouvèrent très intéressant d'avoir la Victoire et sa fratrie dans leur camp. Zeus, en échange, offrit à Styx le privilège d'être la déesse du fleuve par lequel jureraient les dieux. Sans rigoler, quand vous êtes un dieu et que vous êtes parjure, c'est pas super drôle : vous restez suspendu dans le vide sans pouvoir bouger pendant 10 ans sans interruption.

Ensuite voilà HECATE, ténébreuse déesse aux attributs multiples (en particulier déesse des sorciers, magiciens et autres). Elle alla offrir ses sombres services à Zeus, qui lui accorda en échange des avantages multiples et variés, tellement multiples et variés que ça me fatigue de vous les énumérer.

Mais pendant ce temps, que deviennent les fameux Cyclopes et Hécatonchires ? La suite sur cet article pendant que je me repose les doigts.

 

.............................................................

LES CYCLOPES ET LES HECATONCHIRES

 

Avant toute chose, qui sont-ils ? Ce sont les six (3 fois 2) autres enfants d'Ouranos et de Gaïa, que leur père avait enfouis au sein de la Terre leur maman et que les Titans avaient refusé de faire sortir.
Leurs petits noms : Brontès, Stéropès et Argès pour les Cyclopes ; Cottos, Briarès et Gyès pour les Hécatonchires.
Les Cyclopes n'ont qu'un seul oeil, un gros oeil rond au milieu du crâne, d'où leur nom en grec (Kuklops = Oeilrond).
Les Hécatonchires, ces charmants garçons, ont chacun cent bras et cinquante têtes, d'où leur nom en grec (Hékatonkhééres = Centbras).
Moralité : faites du grec ancien...
Bref, les Olympiens les sortent de leur trou terreux et entament des négociations.
Les Cyclopes se rangèrent sans problème du côté de Zeus, à partir du moment où on les libérait, eux, hein...
Pour les Hécatonchires, on se pose la question. Briarès passa dans les camp des Olympiens, ça c'est certain, mais certaines rumeurs chuchotent que Cottos se serait révolté contre Zeus... Et pour Gyès, le mystère plane... Mais croyons notre reporter de guerre (Hésiode) qui dit que tous trois se rangèrent du côté de l'Olympe.

Les Olympiens nous gavent ces six-là de nectar et d'ambroisie (la nourriture qui préserve l'immortalité) et passent un traité d'alliance. Les Titans n'ont qu'à bien se tenir...


Sources : Hésiode, Théogonie ; dico de Grimal

Partager cet article

Repost 0
Published by Histoires-Mythiques - dans Titanomachie
commenter cet article

commentaires

Quésaco ?

  • : Histoires Mythiques
  • Histoires Mythiques
  • : La mythologie grecque, c'est drôle, je le dis et je le prouve.
  • Contact