Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 20:00

Dans notre grande mission d'historiographico-mythologie (dis tout de suite que je raconte des mythos), la rédaction d'Histoires-Mythiques (PDG : Tlina ; sécrétaire : Tlina ; rédactrice en chef : Tlina ; assistante de rédaction : Tlina (moi)) est fière de vous présenter son projet inouï et inénarrable : raconter l'histoire d'IO, amante de Zeus, qui eut... dirons-nous... deux ou trois démêlés avec Héra. Après quoi ladite Io eut une progéniture et engendra une lignée abondante et prestigieuse dont font partie presque tous les grands héros de la mythologie grecque. Donc, laissez-moi prendre ma lyre, me racler la gorge, prier rapidos la Muse (Calliope, ramène tes fesses, faut que je déclame une épopée) et vous narrer d'Io les amours et les périples.

 

io_lastman.jpg

[Déjà v'là l'Amour, avec ses petites ailes, manque plus que le périple]


Io était une princesse humaine, fille du dieu-fleuve Inachos, nièce du fils de Zeus Argos (comme la ville, si si). Un beau jour, Zeus se dit : "Quelle mortelle aux formes suaves et délicates ! Comme elle éveille mon désir !" (ouais en fait il a juste dû penser :"'tain c'qu'elle est bien roulée"). Il en fit illico son amante, dans un bois retiré d'un coin de Grèce nommé Lyrcée. Je vous aurais bien donné des détails croustillants sur l'union elle-même mais le Zeus, qui se méfiait des voyeurs, cacha ses ébats sous d'épais nuages surgis de nulle part.


Sauf que Héra veillait au grain.


La reine des dieux, qui vaquait sur l'Olympe, remarqua tout de suite que ces nuages là, en bas, n'étaient pas naturels. Et tout de suite (parce qu'elle avait l'habitude) elle se dit : "Ca, c'est Zeus qui me trompe !" Prête à prendre son auguste époux sur le fait, elle descendit à toute pompe de l'Olympe, débarqua sur terre, arriva au Lyrcée et fit aussitôt disparaître tous ces nuages qui l'empêchaient de voir non mais oh !


Et là, elle voit Zeus... à côté d'une vache.

 

1484625772.jpg

[Et une vache presque aussi mignonne que celle dessinée par Cécile Eyen ici]

 

Une génisse pour être précis (une vache qui n'a pas encore eu de veau).


- C'est quoi cette vache ? grogne Héra.
- Oh, c'est juste... une jolie génisse terrestre...
- Tu fais des trucs avec les vaches maintenant ?
- Non, non... euh...
- Dis donc, c'est vrai qu'elle est jolie, dans le genre bovin ! Dis, fit insidieusement Héra (qui a plus d'un tour dans son sac), si tu étais un bon mari, tu me l'offrirais en cadeau.
- HEIN ? QUOI ? Euh... pardon... oui oui ma douce... Tiens je te l'offre...


Mais bien entendu, il y avait un problème. Comme vous l'avez tous deviné parce que vous êtes de petits malins, chers lecteurs, cette génisse était bien Io. Io transformée en vitesse par Zeus qui avait vu son épouse arriver. Bref, la brave princesse vache était dans de sales draps.

 

Source : Ovide, Métamorphoses.

Partager cet article

Repost 0
Published by Histoires-Mythiques - dans Le cycle d'Io
commenter cet article

commentaires

Quésaco ?

  • : Histoires Mythiques
  • Histoires Mythiques
  • : La mythologie grecque, c'est drôle, je le dis et je le prouve.
  • Contact