Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 10:29

Attention lecteurs assidus de ce blog, vous la bande de muets du commentaire, peu nombreux mais certes si cultivés, enfin j'espère, ou qui allez le devenir en lisant ce blog, enfin là j'me fais des illusions. Voici un scoop pas croyable, quasiment exclusif. Il vous faudra fouiller bien longtemps les tréfonds de l'Internet mythologique avant de retrouver l'histoire que nous vous contons là

 

Car voici la mystérieuse version 3 de la naissance des hommes.

 

Celle qu'on trouve en s'usant les yeux sur les dicos mythologiques, ou en fréquentant des oeuvres barbares d'intellos genre le Timée de Platon ou les Stromata de Clément d'Alexandrie. Vous voyez à quels sacrifices s'est résolue la rédactrice d'Histoires-Mythiques ( = Tlina = moi), qui s'est usée les yeux sur ces volumes pour vous. Je pense que vous devriez tous acheter son livre qui est trop cool de la mort qui tue


Dans cette version, on raconte que le premier homme, le tout premier du début de l'existence du commencement, serait un certain Phoroneus.


Ce mystérieux Phoroneus serait le fils d'un dieu-fleuve du sud de la Grèce, Inachos, et d'une nymphe au nom variable : d'aucuns la nomment Mélia, d'autres la nomment Argia, je propose qu'on passe au vote. Quelle que soit l'appellation exacte de Madame Inachos, son fils Phoroneus se serait marié avec une autre nymphe au nom encore plus variable, peut-être Télédiké, mais rien n'est moins sûr. On connaît beaucoup mieux le nom des enfants de Phoroneus : un fils, Apis, et une fille, Niobé, qui fut donc la première des mortelles.


Sur ce, on n'avait pas même atteint la deuxième des mortelles que Zeus, jetant un coup d'oeil sur terre depuis l'Olympe, aperçut la gourgandine Niobé. Ni une ni deux, il s'éclipsa du trône olympien et alla fricoter avec elle. Niobé en conçut un fils, Argos, qui donna son nom à la cité du coin.

 

argos

[Argos, ville dont les citadins, dans leur grande modestie, disent qu'elle fut fondée par un fils de Zeus et par le premier homme du monde. Hem.]


La légende susurre aussi que Phoroneus serait le premier roi mortel. Et voici comment il accéda au trône : un jour, le dieu Hermès observa les premiers humains, et constata qu'ils parlaient tous la même langue. "Mais, mais, mais, ça va pas", s'insurgea-t-il, "c'est pas drôle un monde avec une seule langue. En plus Papa Zeus m'avait dit que je serais le dieu des voleurs, des marchands et des INTERPRETES. Si tout le monde se comprend direct, je ne vois pas ce qu'on pourrait bien interpréter. Je me sens floué d'une part de mon domaine, là."

 

Alors le dieu descendit sur Terre, se glissa parmi les hommes et insinua sournoisement les langues différentes. Naquirent spontanément les dialectes, les idiomes, les patois et autres idiolectes. Hermès en fut très satisfait, et repartit vers le ciel avec la certitude de devenir un jour le saint patron des interprètes de l'ONU, des profs d'anglais et des traducteurs des éditions Budé.

 

Problème : les hommes, en ne se comprenant plus d'une tribu à l'autre, commencèrent à développer des thèses xénophobes et ethnocentristes : "Ouais l'autre y parle pas comme nous on n'en veut pas d'abord." Bientôt ils ne se supportèrent plus. L'humanité s'isola en petits groupes éclatés, hostiles, errants et désorganisés.

 

Heureusement, Phoroneus eut une idée de génie : réunir plusieurs groupes et les organiser en cité, avec tout le confort, protection contre les bêtes sauvages, la guerre et le mildiou, sécurité intérieure et tout à l'égoût. Ainsi se construisit la cité d'Argos. Phoroneus y institua le culte d'une déesse, Héra. Ce voyant, Zeus lui-même, qui tout de même venait de se faire Niobé, décida que Phoroneus serait le roi légitime de la cité pour faire plaisir à Héra. Après tout, il avait à se faire pardonner une  petite tromperie. Une de plus, sur une longue liste..

 

héra-copie-1

[Héra : "Zeus m'a encore offert une cité cette semaine... CA CACHE QUELQUE CHOSE !"]


Sources : Platon, Timée ; Hygin, Fables ; Apollodore, Bibliothèque.

Partager cet article

Repost 0
Published by Histoires-Mythiques - dans L'origine des hommes
commenter cet article

commentaires

Quésaco ?

  • : Histoires Mythiques
  • Histoires Mythiques
  • : La mythologie grecque, c'est drôle, je le dis et je le prouve.
  • Contact