Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 17:33
Pas besoin de lire Voici ou de s'intéresser au passé de notre nouvelle première dame de France pour en apprendre de belles. Tenez, Cronos par exemple. Comme ça, il a l'air d'un brave type, intelligent, et roi des dieux c'est une belle situation. Bon, il est un peu accro à la viande saignante, mais on en a vu d'autres, et puis l'amour est aveugle.
Eh bien mesdames, si vous aviez des vues sur Cro-cro, je vous le déconseille, parce qu'en plus de se faire une brochette de bébés tous les matins, il a TROMPE SA FEMME.

Non ? Si. Rhoooo !

C'était un jour sur le Mont Pélion, en Thessalie (Grèce du Nord). Cronos devait se balader par là, quand il croise une superbe nymphe du nom de Philyra. Le genre gentille, naïve, chaste, et un peu oie blanche.
Toujours prêt à rendre service, Cronos lui offre gentiment un cours d'anatomie masculine avec exercices pratiques ; ils étaient en pleine action, quand Rhéa, prise d'un soupçon subit, dresse son visage au-dessus du ciel et... les voit en position fâcheuse.
- Ciel ! Ma femme ! s'écrie Cronos, et, ni une ni deux, il se transforme en cheval, laisse tomber Philyra et s'enfuit.

Mais "une union divine est toujours féconde"... Et la brave Philyra se trouva engrossée. Au bout d'un certain temps, elle finit par accoucher d'un être hybride, mi dieu, mi cheval, comme un centaure - mais ce n'en était pas un : c'était Chiron, le centaure-archer, appelé aussi Philyride (parce qu'il est fils de Philyra ) ou encore le Sagittaire, grand éducateur de héros et doué d'immortalité.

Désolé, mesdames, de briser vos rêves sur la fidélité de Cronos...
Cela dit, Rhéa avait elle aussi des secrets à cacher à son mari. Pendant que lui courait la gueuse, elle faisait élever l'enfant qu'elle lui avait ôté de dessous la dent. Car le gosse que Rhéa nous avait pondu en Arcadie (équivalent grec de la Creuse, pour la population et la trou perdu attitude) s'appelait... à votre avis?... Zeus.
zeus

A l'époque, le petit Zeus n'avait pas encore l'air martial et épique qu'il a sur cette image, mais n'était qu'un bébé sans défense mignon tout plein. Rhéa l'avait confié, à peine né et à peine lavé dans une rivière surgie pour l'occasion, à la nymphe Néda. Néda fonça cacher le petit Zeus au fin fond de la Crète (cette île là, en dessous du Péloponnèse), sur le mont Ida -- en passant près de Cnossos (ville de Crète) le Zeusounet perdit le bout de cordon ombilical qui pendouillait jusque là à son nombril.

Et là, on le mit au sommet d'un arbre pour qu'il ne soit ni sur terre ni sous mer ni dans le ciel, on le cacha bien de son papa, sous la bonne garde des Courètes et/ou Corybantes, des espèces de prêtres, ou de divinités, ou les deux à la fois. Parce qu'un bébé, ça crie. Et dès que le môme se mettait à avoir faim et à hurler, les Courètes bondissaient sur leurs pieds, et faisaient un tapage incroyable avec des lances, des boucliers, des tambourins, tout ça histoire que le Cronos n'entende pas les cris de son fils. Sinon le bébé risquait fort de se dissoudre dans les sucs gastriques de son auguste géniteur.

Pour nourrir le bébé dieu, on engagea une nounou nymphe, Amalthée, et une chèvre, Aïx, dont le bébé buvait le lait directement à la mamelle, et sans pasteurisation, burps. Un jour le Zeus arracha une corne à la pauvre bête, et en fit don à la nymphe Amalthée, ce qui devint la Corne d'Abondance => corne pleine de fruits, lait et miel à volonté, et gratis en plus.

Le petit dieu finit par grandir, par boire autre chose que du lait et par s'arrêter de hurler pour demander à manger. Les Corybantes furent donc au chômage, mais Rhéa leur redonna un job en les engageant dans son cortège officiel, et les tambourins en prime.
amalthee.jpg
ET LA CHEVRE ALORS ? Que devint-elle ? (C'est vrai, n'irritons pas la SPA.) Las, elle n'était pas immortelle ; à sa mort, en signe de reconnaissance, Zeus... la dépeça, pour en faire un bouclier divin à franges avec plein de pouvoirs cool dont lancer le tonnerre, l'égide.
 

 

 

 

Sources : Apollonios de Rhodes, Argonautiques ; Callimaque, Hymne à Zeus ; Hygin, Fables

Partager cet article

Repost 0
Published by Histoires-Mythiques - dans Origines
commenter cet article

commentaires

Quésaco ?

  • : Histoires Mythiques
  • Histoires Mythiques
  • : La mythologie grecque, c'est drôle, je le dis et je le prouve.
  • Contact